Un homme noir sur un ordinateur affichant une page Google.

 

Google a annoncé jeudi un investissement d’un milliard de dollars pour soutenir les éditeurs de presse via un nouvel outil : News Showcase. Le système qui doit permettre de mettre en avant les articles à forte valeur ajoutée.

Google cherche à apaiser les tensions avec la presse, notamment européenne. Le géant du web a annoncé dans son dernier billet de blog la sortie de son nouveau produit : News Showcase. Cet outil, qui va prendre la forme d’un panneau d’informations au sein de l’application Google News sur Android (iOS dans un second temps), permettra aux médias de mettre en avant les articles à forte valeur ajoutée. Les entreprises de presse disposeront d’un espace de visibilité important où ils pourront choisir les textes et les images mais également ajouter des listes à puces ou des articles connexes. Ils auront plus tard la possibilité d’ajouter de l’audio et de la vidéo.

200 éditeurs de presse déjà partenaires

Pour accompagner cette initiative, Google a annoncé débloquer un milliard de dollars sur trois ans. C’est le plus gros engagement financier du groupe dans le domaine, loin devant la Google News Initiative lancée il y a quelques années, qui proposait 300 millions à la presse. Google souhaite rémunérer « les éditeurs afin qu’ils créent du contenu de grande qualité pour une expérience de presse en ligne différente » a indiqué le PDG Sundar Pichai.

Déjà disponible en Allemagne, au Brésil, au Royaume-Uni, notamment, News Showcase a déjà séduit plus de 200 éditeurs de presse dans le monde. Avec ce système de rémunération inédit pour Google, les sites et médias partenaires espèrent bien fédérer une audience supplémentaire et générer plus de revenus.

Une situation plus compliquée en France

L’outil ne devrait pas arriver en France maintenant. En effet, des discussions sont toujours en cours entre Google et la presse hexagonale, qui espère obtenir une rémunération de la part du groupe américain pour ses contenus, qui soit fondée sur la directive copyright. Une cour d’appel doit se prononcer sur les pratiques du géant le 8 octobre prochain, suite à une injonction de l’autorité de la concurrence qui a demandé à Google de négocier « de bonne foi » à propos de l’épineux sujet des droits voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.