La mondialisation des marchés, l’essor du e-commerce, les difficultés économiques actuelles ou encore l’évolution du comportement d’achat des consommateurs poussent les entreprises à se doter d’outils performants pour connaître et réduire leurs coûts en approvisionnement, tout en garantissant une qualité optimale des services logistiques. Il s’agit aussi de réduire les délais de livraisons et coûts de stockage. Dans ce contexte, le cross-docking à toute sa place. Source d’économie et véritable gain de temps, ce procédé est une activité à part entière qui accélère la gestion logistique des entrepôts. Mais alors de quoi s’agit-il exactement ? Et quels sont ses atouts ?

Face à une concurrence de plus en plus rude et un nombre croissant d’intermédiaires opérant entre les entreprises et les consommateurs, la mise en place de systèmes efficaces et réactifs au service du consommateur est devenue une priorité pour les entreprises. Cela passe par une gestion optimale du système d’approvisionnement en flux tendus dans la chaîne logistique, ainsi que par une traçabilité nécessaire dans le secteur industriel. Ainsi, la préparation des commandes au sein de l’entrepôt est devenue une véritable valeur ajoutée. Un enjeu auquel répond l’opération logistique de cross-docking.

Cross-docking : définition

De l’anglais « cross the docks » qui signifie littéralement « traverser les quais (de l’entrepôt) », le cross-docking est une opération logistique qui consiste à faire transiter la marchandise de la plateforme de déchargement vers le quai d’expédition, sans passer par l’entrepôt de stockage. Ce procédé permet le croisement sur un même quai des flux entrants et sortants. Ainsi, la gestion de la plateforme logistique est simplifiée et la procédure de transport accélérée.

Une fois arrivés sur les quais de déchargement, les produits sont identifiés, triés, et immédiatement conduits vers le quai de chargement. Ils sont regroupés en fonction de leur lieu de destination dans les meilleurs délais. En d’autres mots, ils ne font que transiter. Cette solution particulièrement adaptée aux gros volumes et envois urgents s’adresse aux transporteurs, industriels, grossistes, négociants, distributeurs ou producteurs de denrées périssables (produits alimentaires frais, fleurs…).

Les principaux avantages du cross-docking

La solution de cross-docking présente de nombreux atouts. Cette opération logistique entraîne tout d’abord un gain d’espace dans les rayonnages et réduit ainsi les coûts de stockage. Au gain d’espace s’ajoute le gain de temps dans la recherche des marchandises. Ensuite, la dématérialisation des process offre une traçabilité plus complète de la marchandise à un instant T. Le nombre d’opérations logistiques diminue également dans la mesure où le procédé permet de supprimer la préparation de commande avant sa réexpédition dans la journée ou le lendemain de son arrivée.

Le cross-docking réduit les délais de livraison et rend plus agile la Supply Chain. Ajouté à cela, les solutions logicielles associées au pilotage des flux offrent des informations qualitatives (retours des clients) et quantitative qui permettent de réduire les dévoyés pour au final offrir un meilleur service aux clients. Enfin, la mise à disposition quasi immédiate de la marchandise réduit le transport à l’intérieur de l’entrepôt. Cette optimisation permet de mettre en place une gestion des approvisionnements plus écologique et ainsi diminuer l’empreinte carbone de la Supply Chain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.