Le leader chinois des jeux vidéo a décidé, sous la pression du pouvoir, de restreindre drastiquement l’accès à l’un de ses joyaux. Au grand dam des joueurs, très accroc.

À peine deux semaines de sevrage et les effets se font déjà sentir. En Chine, les adeptes de Honor of Kings ne savent plus où donner de la tête depuis que Tencent, la firme éditrice de ce jeu vidéo, a décidé d’en restreindre l’accès aux plus jeunes, notamment les moins de 18 ans. Ces derniers ne peuvent plus jouer à leur jeu favori au-delà d’une heure d’horloge en semaine et pendant un maximum de deux heures les jours fériés et le week-end.

À travers cette réglementation – la deuxième après celle de 2019 qui limitait déjà considérablement l’accès au jeu vidéo pour les mineurs –, Tencent entend lutter contre l’addiction des jeunes chinois aux jeux en ligne, la cause selon ses détracteurs de nombreux maux, dont les mauvais résultats scolaires, les problèmes de santé, entre autres.

Tencent sous pression

La firme de Shenzhen tente également de répondre à la violente charge lancée début août par un média affilié au parti communiste contre les jeux vidéo qualifiés carrément d’opium mental. Et pour cause, les jeux en ligne sont très massivement investis en Chine. La jeunesse notamment s’y adonne parfois pendant de longues heures ininterrompues. En tête des jeux les plus prisés du pays trône Honor of Kings, développé par TiMi Studios appartenant à Tencent. À ce jour, ce jeu de bataille en arène totalise au moins 100 000 millions d’adeptes rien qu’en Chine. De quoi attirer l’attention des autorités sur son éditeur, déjà au cœur d’une polémique en juin dernier à propos des contenus jugés inappropriés présents dans ses jeux.

Par ailleurs, Tencent, leader de l’industrie florissante du jeu en ligne en Chine, ne veut plus froisser les autorités devenues intransigeantes envers leurs principales figures de la tech pourtant autrefois dans les bonnes grâces de l’État communiste. Tour à tour, Alibaba, Didi et même Tencent ont récemment été sanctionnés pour violation des lois antitrust.

Des astuces de contournement

À mesure que les jours passent, les jeunes chinois accroc à Honor of Kings, ont du mal à vivre les nouvelles restrictions perçues comme de la censure. Les plus astucieux ont toutefois trouvé une parade pour les contourner : jouer avec le compte d’un adulte. Au risque de voir les restrictions durcies davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.