Un véhicule sous le portique de Proovstation.

 

La startup lyonnaise Proovstation a dévoilé mercredi un portique capable de repérer en quelques secondes les défauts de la carrosserie et du châssis d’un véhicule, grâce à l’intelligence artificielle. Cet appareil détecterait actuellement entre 80 et 85% des dommages.

Des défauts pas évidents à l’œil nu détectés par l’appareil

Quatre ans après la naissance du projet, la startup lyonnaise Proovstation a présenté, le mercredi 23 septembre, son portique pour l’inspection automobile. Ce scanner serait capable de repérer en quelques secondes les défauts de la carrosserie et du châssis d’un véhicule, grâce à l’intelligence artificielle. « C’est le premier portique au monde qui est capable de détecter en moins d’une minute l’ensemble des dommages présents sur un véhicule », assure Gabriel Tissandier, co-fondateur de ProovStation avec Cédric Bernard.

Un gain de temps énorme donc quand on sait qu’aujourd’hui l’inspection d’un véhicule peut mettre facilement soixante minutes. Aussi, le système est beaucoup plus pointu que l’oeil d’un expert car pouvant repérer des défauts parfois pas évidents à l’œil nu. ProovStation indique que 80 à 85% des dommages peuvent être détectés aujourd’hui, mais la jeune pousse lyonnaise espère faire progresser sa technique jusqu’à 95% d’ici le mois de décembre.

Entre 800 à 900 photos en seulement 3 secondes

Avec Proovstation, il suffit de faire passer le véhicule sous le portique pour voir la magie s’opérer. En effet, pendant qu’il roule lentement, la voiture est mitraillée sous tous les angles par 25 caméras et scanners. Au bout du compte, entre 800 à 900 photos sont prises en seulement 3 secondes. L’intelligence artificielle prend ensuite le relais pour déduire de ces images l’étendue des dommages, de la simple rayure à l’enfoncement de la carrosserie ou à l’usure des pneus.

10 portiques déjà en fonction

Pour concevoir son système, Proovstation a beaucoup entraîné ses algorithmes, grâce à une collecte de millions d’images dans des serveurs spécifiques fournies par Nvidia, la référence en la matière. La startup a aussi mené de longs tests avec les premiers clients en collaboration avec une équipe de 25 experts de l’inspection. Ceux-ci ont passé en revu un gigantesque volume de visuels afin d’identifier les défauts de carrosserie et les classer. Pour gérer ces grands volumes de données, ProovStation a choisi une solution mixant capacité de calcul en local et capacité en Cloud.

ProovStation, qui a 10 portiques déjà en fonction, compte déployer 70 portiques auprès de constructeurs, logisticiens, loueurs ou même vendeurs de véhicules d’occasion, dans les mois à venir. Ces installations sont disponibles en crédit-bail, pour environ 5.000 euros/mois sur 48 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.