L'interface de Google Chat

 

Google Chat est désormais une Progressive Web App (ou PWA) sur n’importe quel ordinateur équipé de Google Chrome. Cette évolution permet notamment d’utiliser Google Chat comme une application native à travers le navigateur web.

Compatible avec tout système d’exploitation exécutant Chrome 73 ou une version ultérieure

Après Google Drive, YouTube Music et Google Photos, c’est aujourd’hui au tour de Google Chat de se transformer en Progressive Web App. « Nous avons lancé une nouvelle application Google Chat autonome », a écrit Google sur le blog des mises à jour de G Suite. « Le service est une application Web progressive (PWA), qui fournit un moyen rapide, fiable et engageant d’utiliser le chat sur n’importe quel appareil de bureau avec le navigateur Web Google Chrome », ajoute la firme américaine.

Selon Google, l’application est compatible avec tout système d’exploitation exécutant Chrome 73 ou une version ultérieure, même si l’un des principaux avantages des PWA réside dans le fait qu’ils fonctionnent sur n’importe quel navigateur. Le groupe dit qu’il « travaille pour résoudre » d’éventuelle incompatibilité. Donc l’application pourrait fonctionner avec d’autres navigateurs.

Rappelons qu’une PWA est un site Web ou une page Web qui s’intègre au système d’exploitation d’un appareil pour ressembler et fonctionner comme à une application native. La manœuvre vise à assurer une facilité de navigation et des avantages de l’interface d’une application, en ouvrant simplement une page Web sur son ordinateur.

Une appli sécurisée et simplifiée pour « de meilleures performances »

Google Chat, anciennement appelé Hangouts Chat, pourra désormais s’utiliser dans sa propre fenêtre séparée qui supprime la barre d’adresse du navigateur et masque d’autres contrôles inutiles. L’utilisateur peut le lancer à partir d’une icône d’application de bureau / dock. Un autre avantage consiste en ce que l’application pourra toujours bénéficier de mise à jour automatique via Chrome. Google vante en outre la nature sécurisée simplifiée de ce service pour « de meilleures performances ». Enfin, l’entreprise recommande aux administrateurs et aux utilisateurs de désinstaller l’application existante basée sur Web Electron.

Electron renvoie à un framework permettant de développer des applications multiplateformes de bureau avec des technologies web (Javascript, HTML et CSS). Logiciel libre open source conçu  par Github sous licence MIT, Electron a notamment permis de développer les éditeurs de texte libres Atom de Github et Visual Studio Code de Microsoft.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.