Amazon commerce réussite

Chaque année, Amazon repousse encore un peu plus les limites de la réussite financière. Jeff Bezos, à la tête du groupe depuis sa fondation en 1995, a publié les résultats de son entreprise sur l’année 2019. Des résultats bien au-dessus des attentes, en partie liés à une période de fêtes très réussie. Ces excellents résultats financiers se sont soldés par un bon en bourse de près de 9 %.

Un dernier trimestre record pour Amazon

Tous les ans, les chiffres du dernier trimestre d’Amazon et de toutes les entreprises sont toujours très attendus. La période des fêtes représente une aubaine pour l’économie des groupes commerciaux. Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, l’a bien compris et a réalisé de nombreux investissements dans le but d’améliorer les performances de son groupe en cette période très active.

Le groupe américain s’est alors concentré en grande partie à l’amélioration de son service premium. Amazon Prime, qui promet la livraison d’un produit le lendemain de la commande a ainsi séduit un total de 150 millions en clients à la fin 2019. Un chiffre qui représente 50 millions de clients Prime de plus que l’année passée à la même époque. À ce sujet, Jeff Bezos s’est félicité en expliquant n’avoir jamais vu “autant de clients s’abonner en un trimestre“.

Finalement, cette réussite globalisée du modèle d’Amazon s’est traduite, en chiffres, par une progression de 21 % de leur chiffre d’affaires sur la période des fêtes par rapport à l’an passé. Ce total s’est alors chiffré à 87,44 milliards de dollars. Un résultat au-dessus des attentes, puisque les économistes estimaient 1,5 milliard de moins, avec 86,02 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Toujours pas de rentabilité à l’international

Si les États-Unis représentent une mine d’or pour le géant de l’e-commerce, le reste du monde reste une région qui semble difficile à conquérir. En effet, si les chiffres précis restent inconnus, ne permettant pas de savoir d’où viennent les pertes, Amazon affiche tout de même un déficit de 1,7 milliard de dollars à l’international.

De plus, les données montrent également que la chaîne de boutique physique d’Amazon enregistre une perte de vente d’un pourcent. Une différence sur l’année qui reste minime, mais qui montre peut-être les limites du commerce en boutique physique pour Amazon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.