Une équipe de chercheurs du MIT a créé une intelligence artificielle (IA) qui s'appuie sur les ombres et les lumières pour reconstituer les images hors-champ d'une caméra.

 

Une équipe de chercheurs du MIT a créé une intelligence artificielle (IA) qui s’appuie sur les ombres et les lumières pour reconstituer les images hors-champ d’une caméra. Cette nouvelle avancée pourrait avoir de nombreuses applications, notamment pour les voitures autonomes qui seraient alors capables de détecter des obstacles hors du champ visuel.

Que se passe-t-il hors du cadre, au cinéma ou même sur des images d’une caméra de vidéosurveillance ? Grâce à une innovation des chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology), nous pourrions bientôt le savoir. Ils sont parvenus à créer un algorithme qui s’appuie sur les ombres et les lumières pour reconstituer les images invisibles hors-champ d’une caméra. L’intelligence artificielle analyse les ombres projetées par les objets pour déterminer leurs couleurs et leurs formes.

Deux réseaux neuronaux convolutifs pour analyser la scène

Les chercheurs ont d’abord enregistré les ombres créées dans la pièce d’une scène se déroulant hors caméra. La scène était soit une vidéo diffusée sur un écran, soit une personne effectuant des gestes. Ils ont ensuite fait appel à deux réseaux neuronaux convolutifs simultanément pour analyser la scène. L’un des réseaux neuronaux part de la vidéo de la scène originelle pour tenter d’estimer la diffusion de la lumière dans la pièce, tandis que l’autre essaie de reconstruire cette même vidéo uniquement à partir de l’enregistrement des ombres générées. Lorsque les deux concordent, l’intelligence artificielle tente d’apercevoir ce qui se passe à partir de données cachées. L’algorithme serait même capable de déterminer la couleur et la forme des objets hors du champ visuel.

Il ne s’agit pas de la première recherche dans le domaine. Il y a déjà eu des essais avec notamment des lasers. Mais c’est le premier cas où les chercheurs n’ont utilisé aucun matériel spécial, uniquement la caméra et l’ordinateur pour analyser la lumière.

De nombreuses futures applications

Alors que de nombreux résultats actuels peuvent ressembler à un flou de pixels, les scientifiques travaillent à affiner la technologie pour permettre aux caméras de mieux voir. Un jour, l’on pourrait peut-être percevoir les obstacles ou ce qui se passe dans les coins de rue. L’innovation pourrait servir de futurs objectifs de photographie, aider les voitures autonomes à voir les objets cachés dans leur environnement. Les chercheurs imaginent également une utilisation pour améliorer la sécurité des résidents dans les centres de soins dédiés aux personnes âgées ou encore dans les opérations de secours.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.