Logo de Dataiku, nouvelle licorne française

 

Dataiku, une société française spécialisée dans le traitement de données, vient de voir le fonds d’investissement de la maison mère de Google, CapitalG, entrer dans son capital par le rachat d’une partie des parts de Serena Capital, son investisseur historique. Elle devient ainsi une « licorne », terme qui désigne une start-up dont la valeur dépasse le milliard de dollars.

Toujours pas intégrée dans le Next40

Le fonds d’investissement d’Alphabet, CapitalG, est rentré au capital de Dataiku en rachetant une partie des parts de Serena Capital, son investisseur historique. La pépite française cofondée en 2013 par Florian Douetteau est dorénavant valorisée à 1,4 milliard de dollars. Elle devient ainsi une « licorne ». Toutefois, elle n’a pas encore intégré le Next40, le classement des 40 start-up jugées les plus prometteuses.

La jeunse pousse Dataiku est spécialisée dans la data science et l’intelligence artificielle. Elle met à la disposition des entreprises, des outils qui leur permettent par exemple de prévoir leurs dépenses sur une période donnée, ou à des équipes marketing d’anticiper les besoins de leurs clients.

CapitalG apportera des réseaux à Dataiku aux Etats Unis

« Nous avons eu plusieurs offres, pour la plupart de fonds growth européens et américains, et nous avons choisi, avec Dataiku, un investisseur sur le long terme, qui connaissait déjà l’entreprise, et qui pourrait l’accompagner dans son objectif principal : atteindre l’IPO dans quelques années », a indiqué Xavier Lorphelin, cofondateur du fonds d’investissement Serena. « Nous sommes ravis d’entreprendre ce voyage avec eux alors qu’ils continuent d’étendre leur approche très différenciée de l’intelligence artificielle qui démocratise les données et fait tomber les barrières entre les data scientists et les analystes d’affaires », a déclaré de son côté Derek Zanutto, associé chez CapitalG. Quant à Florian Douetteau, PDG de Dataiku, il s’est dit honoré par cette marque de reconnaissance, tout en soulignant que CapitalG est un actionnaire qui peut apporter des réseaux commerciaux, d’influence, des partenariats à son groupe aux Etats-Unis.

Effectivement, le fonds d’investissement de Google peut permettre à Dataiku de croître davantage comme il l’a déjà fait pour Airbnb, Lyft ou encore Stripe, entreprises dans lesquelles il a investi.

Plus de 300 clients à travers le monde

La jeune pousse française revendique aujourd’hui plus de 300 clients à travers le monde, parmi lesquels Veepee, BlaBlaCar, Ubisoft ou encore la BNP Paribas. Désormais, elle compte recruter de nouveaux collaborateurs, après avoir doublé ses effectifs de 200 à 400 employés en 2019. Florian Douetteau souhaite aussi « continuer à doubler le chiffre d’affaires » et prévoit l’ouverture prochaine de bureaux au Moyen-Orient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.