Microsoft mise sur le verre pour le stockage des données

 

Et si le verre était la solution ultime pour le stockage des données durant des siècles ? Lors de l’événement Microsoft Ignite, organisé du 3 au 7 novembre à Orlando (Floride), la firme de Redmond a donné des raisons d’y croire avec son Project Silica qui avance bien.

Les plaques en verre de quartz sont super résistantes

Microsoft vient de franchir une nouvelle étape dans son Project Silica, en parvenant à enregistrer le film Superman de 1978 (75,6 Go de données) sur une plaque en verre de 7,5 cm de côté, et 2 mm d’épaisseur. Le géant de la tech a expliqué que cette technologie fonctionne grâce à des pixels en trois dimensions, appelés voxels, qui sont utilisés pour afficher les images sur l’écran d’un PC. Chaque voxel est encodée grâce à des pulsations laser qui déforment physiquement le verre. Les chercheurs sont parvenus à créer 100 couches de voxels dans cette plaque de verre.

Il s’agit d’une technologie d’archivage uniquement en lecture. La lecture de la plaque s’appuie sur l’intelligence artificielle, capable de reconnaître les motifs créés par la lumière polarisée qui traverse le verre. La lecture reste cependant très rapide.

Les plaques en verre de quartz sont extrêmement durables. Elles résistent à toute épreuve car l’équipe de recherche les a passées au four, dans l’eau bouillante et dans le micro-ondes. Elle les a aussi démagnétisées et même récurées avec de la laine de verre, sans qu’il y ait perte de données. En plus, ces plaques de verre ne nécessitent aucune condition de stockage particulière, de température ou d’humidité, et pourraient conserver les données pendant des siècles.

Une invention qui va sauver des secteurs comme le cinéma

Si le projet Silica arrivait à son terme, les plaques de verre pourraient intéressées plusieurs secteurs d’activité, notamment le cinéma. Les supports de stockage actuellement disponibles (comme les CD, les DVD ou les disques durs) ne sont pas des gages de durabilité. Elles s’abîment avec le temps ou avec les éléments (l’eau par exemple). D’ailleurs, les disques durs tombent en panne en trois à cinq ans et les bandes magnétiques, utilisées pour les archives informatiques, en cinq à sept ans. Warner Bros, qui détient les droits du film Superman, doit ainsi créer des copies de ses archives tous les trois ans pour éviter les problèmes. Le studio prend la précaution de garder plusieurs copies à différents endroits et de séparer parfois les données couleur pour les reconstituer si besoin. Mais c’est un processus coûteux et laborieux. Les plaques de verre de Microsoft pourraient donc simplifier et rendre plus sûr le stockage des données dans cette industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.