Des personnes en reunion avec un ordinateur sur la table

 

Après avoir été épinglé en début de semaine par un informaticien, Apple a effectué une mise à jour discrète de son logiciel de visioconférence Zoom. Cette application est très populaire et utilisée par plus de 4 millions d’utilisateurs dans le monde, au sein de près de 750 000 sociétés

En début de semaine, Apple a été au cœur d’une petite polémique pour une faille zero day détectée dans son logiciel de visioconférence Zoom, par un informaticien du nom de Jonathan Leitschuh. Cette faille de sécurité pouvait toucher des millions d’utilisateurs actifs sur les Macbook. Plus de 4 millions de personnes dans le monde, au sein de près de 750 000 sociétés, utilisent ce logiciel.

Une mise à jour automatisée et silencieuse

Pour simplifier la prise en main du logiciel, Zoom installait sur le Mac du client un serveur web local qui fonctionnait en permanence à l’arrière-plan. Le problème c’est que le client macOS de Zoom avait la possibilité d’activer la webcam sans le consentement, au préalable, de son propriétaire. Evidemment, cette faille pouvait être utilisée par un pirate pour accéder à la webcam du Mac sans en informer ou son propriétaire ou demander sa permission. Ce qui représente un risque potentiel pour les entreprises.

Sous le feu des projecteurs, Apple a décidé de réagir vite et silencieusement. C’est ainsi que la marque à la pomme a effectué discrètement une mise à jour qui désactive totalement le serveur local pointé du doigt. Et pour ceux qui ne mettent pas à jour leur application, le problème se corrigera automatiquement. Les propriétaires d’ordinateurs Mac qui utilisent Zoom n’ont donc plus de souci à se faire. Aussi, les utilisateurs ayant déjà supprimé l’application de leurs ordinateurs sont protégés par cette nouvelle mise à jour.

Une application à forte croissance en termes d’adoption

Fondé par Eric S. Yuan (ex-vice-président ingénierie de WebEx), Zoom est un logiciel de visioconférence qui compte aujourd’hui plus de 750 000 clients, auxquelles s’ajoutent 5 800 organisations du secteur de l’éducation, principalement d’Amérique du nord. Zoom propose un forfait gratuit autorisant un nombre illimité de réunions jusqu’à 50 participants. Plusieurs abonnements payants permettent ensuite d’accueillir un nombre plus élevé de participants en donnant accès à des fonctions avancées (console d’administration, extensions, intégration au système de téléprésence Polycom ou Cisco Tandberg…).

Zoom permet également le partage d’écran entre participants, la possibilité de diffuser une conférence sur Facebook Live ou YouTube, ou de piloter une réunion depuis un terminal Android.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.