Les objects connectés utilisant une puce Wifi

 

Morse Micro , la startup australienne des semi-conducteurs, a obtenu 23,8 millions de dollars de financement de série A afin de passer à la production de masse de sa puce Wi-Fi HaLow. Celle-ci utilise une bande radio de 900 MHz, offrant une portée plus étendue et de plus basse consommation d’énergie que les bandes 2,4 GHz et 5 GHz présentes dans les Wifi conventionnels.

Morse Micro, la jeune pousse australienne du secteur des objets connectés, a clôturé un cycle de financement de série A d’une valeur de 23,8 millions de dollars pour la production en masse de sa puce Wi-Fi HaLow à ultra basse consommation. Le tour de table a été conduit par Ray Stata et Main Sequence Ventures, du Fonds d’innovation CSIRO, avec la participation de Skip Capital, de Blackbird Ventures, de Right Click Capital, d’Uniseed et du Clean Energy Innovation Fund. Ce faisant, Ray Stata, fondateur et président de la multinationale des semi-conducteurs Analog Devices, a été nommé au conseil d’administration, aux côtés d’Andrew Terry et de Michael De Nil (cofondateurs de Morse Micro) et de Mike Nicholls (partenaire de Main Sequence Ventures).

Un financement pour permettre à la startup de s’accroître

Cette importante levée de fonds de la startup IoT ne vise pas qu’à booster sa production en masse de sa puce Wi-Fi HaLow. Elle doit aussi permettre de dynamiser les capacités de l’entreprise en doublant la taille de son équipe sur plusieurs sites locaux et régionaux. En outre, ce financement doit faciliter le déménagement de son siège d’Eveleigh à la CDB de Sydney pour accueillir ses ambitieux plans de croissance pour 2019 et au-delà.

Selon Ray Stata, « L’ambition de Morse c’est d’être le leader des puces Wi-Fi HaLow » et l’entreprise a justement les ingénieurs qu’il lui faut à Sydney, capitale historique du développement des Wifi. D’ailleurs, souligne Stata, « Les fondateurs de Morse Micro, Andrew Terry et Michael De Nil, sont deux des concepteurs de puces Wi-Fi les plus talentueux et les plus expérimentés du secteur ».

Mike Nicholls, de Main Sequence Ventures, explique que son groupe a été séduit par ce que réalisait Morse Micro : « Depuis le financement leur premier tour de table en 2017, l’équipe a surperformé dans les deux segments que sont la livraison de produits et le développement commercial des clients ». « Ceci, combiné au fait que la nouvelle puce comble un fossé dans un nombre de segments en croissance rapide, nous a donné la confiance nécessaire pour investir davantage », ajoute Mike Nicholls.

Morse Micro offre d’innombrables possibilités

La puce de Morse Micro utilise une bande radio de 900 MHz, offrant une portée plus étendue et de plus basse consommation d’énergie que les bandes 2,4 GHz et 5 GHz intégrées aux Wifi conventionnels. En outre, elle prend en charge des bandes passantes élevées et très grands réseaux. Plus de 8 000 appareils peuvent être ainsi connectés à un point d’accès unique, avec des débits de données de plusieurs mégabits par seconde. Cette performance permet l’utilisation d’un large éventail d’applications au-delà des maisons intelligentes et des réseaux de capteurs IoT, en incluant les contrôles industriels, la gestion des actifs, la vidéo et les enseignes de vente au détail et les affichages.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.