Une carte graphique Intel Core i9 9900k

 

Cette fois sera-t-elle la bonne ? Après les échecs de deux précédents supports, Intel a annoncé la production prochaine des cartes graphiques Intel Xe, lors du salon professionnel FMX dédié aux effets spéciaux pour l’industrie cinématographique. Attendues à partir de 2020, ces cartes proposeront une accélération du rendu en raytracing, une prouesse déjà réalisée par les supports Nvidia.

Un troisième essai pour Intel

Après les échecs du i740 (dont la production a été arrêtée en 1998 à cause de son manque de performances) et de Larrabee (carte créée en 2007 et qui n’a même pas eu la chance d’être commercialisée) Intel tente un nouvel essai. La société de Santa Clara a officiellement annoncé, lors du salon professionnel FMX, la production prochaine de ses cartes graphiques Intel Xe, prévues pour 2020. Ces supports proposeront une accélération du rendu en raytracing à la manière des cartes RTX 20xx de Nvidia. Intel Xe sera certainement dédiée aux professionnels en attendant des déclinaisons grand public.

Le raytracing fait recette depuis longtemps

Le raytracing, est une ancienne méthode technologique, sans cesse renouvelée et améliorée. Elle sert au rendu des effets de lumière au caractère photoréaliste, notamment dans la production de films et d’effets 3D pour le cinéma. L’enjeu des puces graphiques actuelles est de rendre ces effets de lumière en temps réel (dans le cinéma par exemple les rendus sont effectués pendant des jours), ce qui est souhaitable dans le cas des jeux vidéo.

La commercialisation annoncée en 2020

D’après les sources proches d’Intel, tout porte à croire que les modèles d’entrée de gamme des cartes graphiques Xe seront dévoilés en 2020 et le haut de gamme probablement en 2021.

Pour l’heure les supports graphiques Intel Xe n’existent que sur papier. Mais l’annonce de leur arrivée prochaine devrait secouer Le marché jusqu’ici dominé par deux acteurs que sont Nvidia, extrêmement dominant, et AMD qui se contente bien des seconds rôles.

Nvidia, de plus en plus rudoyé par la concurrence

Nvidia a été le premier à proposer des cartes graphiques intégrant un rendu en raytracing avec une accélération matérielle au travers de certaines unités de calcul spécifiques. Les GeForce RTX 20 ont été les premières cartes graphiques grand public à profiter de cette avancée technologique. Depuis, la concurrence s’est accrue avec notamment AMD et Sony.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.