Toyota GR Supra

 

Toyota vient de développer la quatrième génération de sa Supra. Elle a été baptisée Toyota GR Supra et a un fort accent bavarois. Ce qui ne manque pas d’interpeller les spécialises qui soupçonnent une collaboration entre les constructeurs allemand BMW et japonais Toyota. D’autant plus que le modèle est sorti de l’usine d’Autriche.

Une Toyota GR Supra qui a tout l’air d’une BMW

La Toyota GR Supra est enfin là avec un soupçon de BMW dans sa structure (Sonorité du moteur, position de conduite, couple à bas régime, ressenti de la direction, fermeté de l’amortissement) quoique le constructeur nippon affirme que son ADN est resté intact. Peu importe, cette quatrième génération de Supra est une pure merveille selon les spécialistes.

De prime abord, la Toyota GR Supra profite d’un châssis bavarois (ah ben tien !), d’un poids élevé, légèrement inférieur toutefois à celui du Z4 à qui il semble aussi avoir emprunté l’épaisseur de la jante du volant, le système multimédia iDrive et les commandes de climatisation. Elle hérite d’une direction incisive, d’un empattement très court et d’un centre de gravité très bas, qui lui donne une certaine vivacité et agilité. Superbe au freinage à certaine condition de maniabilité, la GR Supra accuse quelques ruades au niveau de la réaccélération. Mais, elle devrait largement compenser cette imperfection avec son six-cylindres BMW, dont la sonorité feutrée et flatteuse procure un confort total.

La Toyota GR Supra est également dotée d’une boite de transmission automatique ZF à 8 rapports, qui intervient à l’approche des 7 000 tr/min. Cette boite se révèle d’une douceur délicieuse lorsque le mode manuel est enclenché, et ce, grâce aux palettes ou le levier de la console centrale. Notons en outre que cette supra compte seulement deux places, dans un environnement restreint, mais douillet.

La fiche technique de la Toyota GR Supra se présente comme suit :

Moteur : central-avant, longitudinal, 6-cylindres en ligne, essence, turbo, injection directe, distribution variable, 24 soupapes, 2 998 cm3

Transmission : propulsion, automatique, 8 vitesses

Puissance (ch à tr/min) : 340 à 5 000

Couple (Nm à tr/min) : 500 à 1 600

Poids (kg) : 1 570

Long.xlarg.xhaut. (m) : 4,38×1,85×1,29

Empattement (m) : 2,47

Diamètre de braquage (m) : 10,4

Réservoir (l) : 52

Vitesse maxi (km/h) : 250

0 à 100 km/h (s) : 4,3

Pneus de série AV-AR : 255/35 ZR 19 – 275/35 ZR 19

Pneus de l’essai : Michelin Pilot Super Sport

Consommation urbaine/extra-urbaine (l/100 km) : n.c.

Consommation mixte (l/100 km) : 7,5

Consommation pendant l’essai (l/100 km) : 10,1

CO2 (g/km) : 170

Largeur aux coudes AV (cm) : 147

Coffre à 2 (l) : 290

Garantie : 3 ans/100 000 km

Tarif de la version essayée : 68 250 €

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.