Capture d'écran du jeu Ecrabouille les patrons

 

Alors que la « bataille » des élections européennes est prévue le 26 mai prochain, la LREM et le PCF ont déjà commencé à s’affronter. Les deux partis, aux antipodes l’un de l’autre, ont inventé leurs propres jeux, Super Jam Bros et « Ecrabouille les patrons »,  qui proposent de réduire en bouille l’adversaire politique, virtuellement bien sûr.

Super Jam Bros vs « Ecrabouille les patrons »

La République En Marche (LREM) et le Parti Communiste Français (PCF) ont de la suite dans les idées quand il s’agit de trouver n’importe quoi pour séduire les Millennials, une population électorale qui comptera forcément cette année aux élections européennes. Et comme la plus part de ces électeurs nés après 2000 sont très geek et murés dans un monde virtuel, bah il faut aller les  chercher là-bas. Le sacrifice n’est pas de trop tant que la fin justifie les moyens. C’est pourquoi la LREM, qui a ses Jeunes avec Macron (JAM), et le PCF ont commandé des jeux vidéo à des développeurs dans le cadre de leur campagne.

Le LREM met des insectes en face de Loiseau

La majorité présidentielle aurait payé entre 5.000 et 10.000 euros à la société allemande AdAsGame pour produire le jeu Super Jam Bros, inspiré du concept de Mario qu’on appelle 2D scroll. Ce jeu met en scène Nathalie Loiseau (tête de liste LREM aux européennes), qui doit affronter la « sorcière » Marine Le Pen, le « terrible » Mélenchon ou le « cruel » Donald Trump, tous transformés en insectes. Ah oui ça se comprend, l’héroïne s’appelle Loiseau….

Dans la peau de la candidate LREM donc, le gamer doit écrabouiller tous ces trois personnages (et surement les gober aussi) pour récupérer les douze (12) étoiles du drapeau européen. Chacun des trois méchants correspond à une étape de l’intrigue. Ainsi, pour aller au bout de l’aventure, la « gentille » Nathalie Loiseau doit faire d’une bouchée tous les insectes sur son chemin.

Pour progresser dans Super Jam Bros, le joueur doit se nourrir des objets de restauration de vie (cœurs, pommes, etc.), des power-up (qui donnent un pouvoir supplémentaire temporaire), des collectibles (qui donnent le score) et bien entendu des ennemis.

Le PCF veut écrabouiller les patrons 

Si vous n’aimez pas les insectes, vous pouvez choisir « Ecrabouille les patrons », le jeu proposé par le Parti Communiste Français (PCF). Là les adversaires sont bien des humains, en chair et en os. Ces gens à écraser sont, sans surprise, « les fachos, les financiers et les lobbyistes », les ennemis classiques des communistes. L’héroïne ici c’est Marie-Hélène Bourlard (candidate PCF sur la liste de Ian Brossat). Vous devez faire en sorte qu’elle écrabouille complètement la tête de tous ces pompeurs de frics. Ça va gicler apparemment !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.