Avez-vous déjà éprouvé l’envie de plonger dans l’histoire pour revivre certains épisodes de l’humanité ? Ce voyage dans le passé sera bientôt à la portée de tous grâce à une nouvelle offre touristique qui vient d’être lancée au Québec. Elle met tout simplement les nouvelles technologies au service de la connaissance historique.  

Plonger au cœur de l’histoire grâce à la réalité virtuelle

Bientôt il sera possible de voyager dans le temps, non plus en contemplant simplement un célèbre tableau de musée, mais en plongeant au cœur même de l’histoire racontée. Le visiteur ne sera plus simple spectateur d’une fresque, mais acteur passif de l’histoire même. Cette expérience est une offre de la structure Immersion Québec en collaboration avec Le ministère du Tourisme québécois, qui a donné une subvention de 225 000$ pour le projet. Pour Sébastien Ivers, président de Tours Voir Québec et initiateur de cette expérience virtuelle, c’est une façon de mettre les nouvelles technologies au service de la connaissance de l’histoire, une histoire qu’il est allé chercher aux quatre coins du globe. «J’ai fait des voyages pour m’inspirer de ce qui s’offrait à l’étranger», a-t-il confié au sujet de son fascinant projet.

Une expérience en 3 phases

Plus concrètement, Immersion Québec propose de connaître les grandes lignes de l’histoire, surtout nationale, à travers une expérience qui dure 90 minutes. Ce voyage virtuel dans le passé se décline en trois phases que sont XP, GO et VR.

La première phase XP consiste en l’utilisation d’une tablette pour interagir avec les installations virtuelles. On peut même se choisir un avatar pour se mouler parfaitement dans le décor historique. La seconde phase s’intitule GO. Elle se résume en un test sur les connaissances des participants. Là encore la tablette intervient et propose des jeux qui font bouger comme nos consoles Wii. Enfin, la dernière phase est nommée VR pour Virtual Reality en anglais. Ici il s’agit de servir de la réalité virtuelle pour plonger le spectateur au cœur d’une histoire en quatre dimensions. Cette partie pourra être introduite plus tard dans des écoles ou les autobus, affirme Immersion Québec. Le plus génial c’est que l’expérience virtuelle est disponible en quatre langues que sont le français, l’anglais, l’espagnol et le mandarin. Ce qui rend le projet encore plus simple à exporter.

Pour l’Office du tourisme de Québec, en tout cas, la création de ce produit répondra aux besoins des touristes, toujours en attente de nouveautés technologiques pour vivre plus intensément leur « excursion » temporelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.