Après le scandale de l’affaire Cambridge Analytica, il était évident qu’une solution concernant les données personnelles devaient être trouvée. Pour rappel, Facebook avait torpillé des millions de données personnelles de ses utilisateurs sans leur approbation. Alors, les géants du web ont annoncé vendredi dernier vouloir faciliter le transfert des données personnelles des internautes d’une plateforme à l’autre. 

La protection des utilisateurs est devenue un combat

Facebook, Google, Microsoft et Twitter ont décidé de travailler main dans la main, en proposant un service qui permettrait de sécuriser au mieux les données personnelles des milliards d’utilisateurs à travers le monde. En effet, hors de question de connaître un second scandale Cambridge Analytica et de voir s’envoler des millions de données intimes. Alors, le Data Transfer Project a donc vu le jour. En quoi cela consiste-t-il ? L’idée est de créer une plateforme ouverte commune qui permette aux services de transférer les données directement via un format numérique compatible.

Comment cela va-t-il fonctionner ?

Le “Data Transfer Project” fonctionne en trois étapes :

  • La plateforme récupère vos données sur le site d’origine (par exemple Facebook), à l’aide des applications déjà existantes sur ce site.
  • Elle encode ensuite ces données dans un format commun et unique, qui permet de regrouper des données issues de différents sites dans un même dossier.
  • Elle transfère ces données de manière sécurisée vers le nouveau site sur lequel vous souhaitez les récupérer.

L’annonce du “Data Transfer Project” intervient alors que les groupes technologiques sont régulièrement critiqués à propos de leur usage des données personnelles de leurs utilisateurs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.