DeepMind, entreprise britannique spécialisée dans l’intelligence artificielle et propriétaire d’AlphaGo, programme informatique capable de jouer au jeu de go, a annoncé l’ouverture d’un laboratoire à Paris

DeepMind toujours en tête

Fondée en 2010 et rachetée par Google en 2014, l’entreprise DeepMind va bientôt s’implanter dans la capitale française, aux dires de son fondateur Demis Hassabis. Le laboratoire sera dirigé par Rémi Munos, spécialiste de l’apprentissage par renforcement. Ce nouveau centre va rejoindre les deux déjà existants, situés à Londres et à Zurich.

Refondue dans le groupe Alphabet, DeepMind aligne les performances en matière d’apprentissage par renforcement non supervisé. On parle d’apprentissage par renforcement non supervisé quand le système ne dispose que d’exemples. L’algorithme doit découvrir par lui-même la structure en fonction des données. Le but est d’apprendre, à partir d’expériences, ce qu’il convient de faire en différentes situations.

Les équipes de chercheurs à Paris, installées au sein de notre centre existant de recherches et développement mèneront leurs recherches de façon ouverte. Leurs résultats feront l’objet de publications scientifiques et le code sera rendu disponible en open source afin de faire progresser les connaissances dans des domaines clés comme l’apprentissage profond ou l’apprentissage par renforcement”, a déclaré l’un des chercheurs de Google Olivier Bousquet, sur le blog officiel de Google France.

Parallèlement au développement de nouveaux algorithmes et d’avancées fondamentales, nos équipes exploreront également d’importants champs d’application dans des domaines tels que la santé ou l’environnement, mais aussi la culture et les arts”, a-t-il ajouté.

La France, un choix évident

Cette annonce intervient quelques jours après le sommet gouvernemental sur l’intelligence artificielle, dirigé par Cédric Villani, mathématicien et homme politique français.

Nous avons été impressionnés par la volonté de Cédric Villani et du gouvernement français de promouvoir l’intelligence artificielle. Ensuite, il y a toujours eu en France des universités fantastiques ainsi qu’une tradition forte en apprentissage automatique et en mathématiques. Enfin, nous employons plusieurs chercheurs français, dont Rémi, qui est un de nos scientifiques les plus expérimentés”, a déclaré Demis Hassabis, sur les raisons qui l’ont poussé à s’implanter à Paris.

L’équipe de DeepMind Paris, qui comptera une quinzaine de chercheurs, s’installera à partir du mois de septembre dans les locaux parisiens de sa maison mère, près de la gare Saint-Lazare.

Cette initiative fait penser à celle de la SFAM qui est en train de construire un campus géant dans la Drôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.