La technologie entre de plus en plus dans notre vie sexuelle. Les robots pour les plus aventureux, les applis pour les plus sages. Dans notre intimité et dans notre lit, la technologie influe nos manières de vivre notre sexualité.

Les écrans sont les premiers à s’être introduit dans notre vie sexuelle et dans la chambre conjugale. Selon l’étude de SureCall, une entreprise américaine de téléphonie mobile, 10% des sondés avouent avoir déjà consulté leur téléphone durant une partie de jambes en l’air. Selon une étude de Bouygues Télécom de février 2018, près de 50% des Français renoncerait au sexe plutôt qu’à leur mobile.

« L’omniprésence de nos téléphones a affecté notre capacité à entrer dans une relation intime, souligne Polly Rodriguez, cofondatrice de Unbound, une marque de sextoys pour femmes. Certaines études sur les millénials montrent que cette génération fait moins l’amour que les précédentes. Elle a été présentée comme hypersexualisée à cause d’applications comme Tinder, mais en réalité les gens sont accros au swipe (on fait glisser le bouton vers la droite ou vers la gauche en fonction de ce qu’on pense du profil présenté) ». Les « jeunes » d’aujourd’hui font beaucoup moins l’amour que leur aïeux.

« Ce qui me passionne avec les nouvelles technologies, c’est comment créer des expériences à partir des données », défend Stephanie Alys, cofondatrice de Mysteryvide, entreprise britannique de jouets sexuels. « Nous vivons dans un monde où nos journées sont très stressantes. Aujourd’hui, avant de vous coucher, vous écrivez un dernier mail, vous regardez peut-être une série Netflix, présente la jeune femme. Imaginez, vous entrez dans votre chambre et la lumière se tamise, vos enceintes lancent une musique qui vous relaxe et les images diffusées sur l’écran vous aident à créer un rapprochement avec votre partenaire ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.